Kalixe Mi, créatrice dans la mode éthique


Qui es-tu en quelques mots ?

Je m’appelle Karine, j’ai 44 ans, presque mariée et maman d’un petit bout de 2 ans et demi. Et je me lance dans la création d’un produit de mode unique portable par toutes les femmes de 15 à 107 ans.


Que signifie pour toi : à vos rêves, prêts, vivez?

Se donner la chance de se poser, de regarder ses rêves en face, et de se dire "OK. J’y vais."


De quoi rêvais-tu quand tu étais enfant?

D’un prince charmant, d’une jolie famille...Ça c’est bon je l’ai !

Je passais mon temps à lire, écrire et dessiner des petites nanas, des modèles de vêtements. J’écrivais sur tout ce que je vivais, mais aussi des petits romans et autres nouvelles.


Que fais-tu aujourd'hui ? Y a-t-il un décalage ?

Aujourd’hui, je vis avec mon prince charmant, mon enfant… Je lis autant que je peux même si ce n’est pas toujours évident. J’écris et je dessine ! J’écris tous les jours entre autre, sur mon lancement dans la création d’entreprise sur mon blog « allezjemelance.com »

Et je me lance donc dans la grande aventure de entrepreneuriat en reprenant un modèle que j ai créé et vendu parmi d’autres, il y a près de 12 ans déjà. Cette première fois avait duré 2 ans et demi et j’étais dans un cadre associatif de peur de vraiment me lancer je pense.

Je me suis permis de réaliser mes rêves pour une seconde fois (j’ai été éditée il y a 20 ans et j avais donc créé ma marque de vêtements il y a 12 ans).


Quel a été le déclic pour te lancer ?

La vraie goutte d’eau a été une formation IKIGAI de 2 jours intenses. Je n’avais pas envie de me relancer dans quoi que ce soit mais on m’a offert cette formation… Je me suis réveillée 24h après avec l’idée claire et nette de ce que je DEVAIS faire.

Mais avant cela, j’ai passé des années à m’intéresser et tester le développement personnel et une certaine sorte de spiritualité, notamment avec la loi de l’attraction, l’art thérapie, l’hypnose et autre.


Par qu'elles étapes es-tu passée pour te reconnecter à ta vie de rêve ? Quelles réussites, quels freins?

Je suis passée par un gros burn out personnel et professionnel il y a 10 ans : Divorce, fin de contrat, harcèlement moral… J’ai mis des années à me reconstruire, je ne voulais plus entendre parler de boulot, d’entreprise, de patron. De toute façon, ça n’avait jamais été fait pour moi. Depuis le début de ma vie pro, je refusais les CDI, n’acceptant que l’interim ou autre, sinon j’avais l’impression d’étouffer. Je savais que ma vie était ailleurs que dans des tâches purement administratives. J’aime bien l’administratif dans le sens ou ça me recentre et ça m’apaise presque dans la logique de ces taches. Mais ma créativité n’était pas exploitée. Je travaillais en tant que chef de projet et/ou responsable dans les services clients.

J’ai fait des thérapies, je me suis plongée dans le développement personnel, le désencombrement surtout, et plein d’autres choses pour renouer avec mon moi. J’ai recommencé à écrire. Et j’ai surtout beaucoup lu. Certains livres m’ont donné l’assaut final, comme « Embrasser l’inconnu » d’Aurélie Delahaye. L’histoire vraie de la narratrice qui sent que son seul but est de donner du bonheur aux gens mais sans savoir vraiment comment faire. Elle finit par prendre la route dans un vieux camion rouge réaménagé, seule, et va faire le tour de la France. Son livre m’a fait passer par des tas d’émotions et ensuite j’ai juste eu l’envie irrésistible d’agir.

Je me suis donc recentrée.

Où en es-tu de ton projet? Lancement, développement, concrétisation ?

Tout peut aller très vite. Je refais le modèle de mon produit, je vais le tester auprès de clientes potentielles dans les 15j, je rentre en couveuse au 1er septembre pour lancer tout cela tout en etant accompagnée.


Comment imagines-tu ta vie de rêve aujourd'hui?

Voilà, comment ça va se passer :

Je m’autorise à gagner beaucoup d’argent tout en respectant mes valeurs et en ayant une belle vie de famille et avec des amis. Je veux réaliser ce que je veux quand je le veux tout en ayant ma stabilité, en voyageant et en prenant beaucoup de vacances avec mon homme et mon enfant. Nous aurons une belle maison à notre image, pres de la nature, de la mer et nous en profiterons bien, tout en ayant une vie très créative.


Que fais-tu au quotidien pour la vivre?

J’écris, je visualise. Le travail personnel moral et psy est très important. Ce que j’ai appris de plus important en relançant tout le process de création d’entreprise :

c’est que je dois avant tout me connaître moi-même. Mes valeurs, mes racines, mes limites. Car tout ce que je vais bâtir ne sera stable que si mon tronc l’est.

Qu'est-ce que tu aimerais dire à ceux qui pensent avoir une belle vie "mais"...?

S'ils ont une belle vie alors c’est top. Ce serait super de s’appuyer justement sur cette belle vie pour combler le « mais »

1 vue0 commentaire

© 2019 par À vos rêves, prêts, vivez !